Compte-rendu du tchat sur les métiers du numérique

Hier après-midi avait lieu de 16h à 18h un tchat concernant l’orientation des jeunes dans le domaine numérique (jeux vidéo, 3D, internet…) avec des professionnels sur le site curiosphere.tv, dans la rubrique orientation. Etaient donc invités Emmanuel Forsans, directeur général de l’AFJV, l’Agence Française pour le jeu vidéo, Anne Boisseleau, chef de projet multimédia chez France Télévisions, et Julie Ressot, conseillère d’orientation au CIDJ. Vu le nombre de personnes, il y avait un gros lag au niveau du tchat… Sur les cinq questions que j’ai envoyées ont été posées que deux par le biais de « INFORMATION »…
Bref, j’ai tout de même réussi à garder les meilleures questions. Il y aura deux parties : la partie orientation, diplômes, écoles, métiers ; et la partie de questions plus générales sur l’actualité et le futur du jeu vidéo.

 

Quelle a été votre motivation en vous dirigeant vers cette branche de métier?

<Emmanuel Forsans> En 1985, le jeux vidéo n’est même pas encore une branche. J’étais fasciné par la programmation et l’image de synthèse. Je faisais des études de droit et le soir je développais mes trucs. J’ai rencontré les gens d’Infogram à Lyon pour leur proposer un logiciel permettant de déverrouiller les jeux vidéos de l’époque j’ai commencé comme ça dans le jeu vidéo Ils n’ont rien fait de mes logiciels mais ils m’ont engagés. Il y a une réalité qu’il faut préciser, on ne fait pas du jeux vidéo parce qu’on aime y jouer. J’ai bossé chez Infogram puis après je suis devenu directeur technique chez Cryo Au moment de la bulle de l’an 2000 et de l’effondrement de nombreuses sociétés je me suis rendu compte qu’il n’y avait aucun outil pour les sociétés du secteur du jeux vidéos, c’est comme ça que j’ai créé l’AFJV
<Julie Ressot> une vraie question c’est aussi : est ce qu’on doit faire de sa passion, son métier… c’est pas si simple, pas linéaire le parcours d’Emmanuel est intéressant en cela, il montre que rien n’est vraiment linéaire il est toujours temps. L’orientation change régulièrement dans la vie. Préparez vous à avoir une vie avec plusieurs carrières.

Quelles sont donc les formations les plus appréciées par les acteurs du jeu video? Les métiers les plus recherchés (profils)?

<Emmanuel Forsans> Le métier le plus recherché est développeur nous n’avons pas assez de candidat. Au niveau formation, il y a l’ENJMIN, LISAA, Isart digital, IIM et toutes les écoles d’ingénieurs. Ce qui ne veut pas dire que les autres écoles ne sont pas des bonnes écoles. Ces écoles sont très actives avec les entreprises du secteur c’est ce qui fait leur force. Les Gobelins viennent aussi de créer un cursus. Et Supinfo game évidement quand tu sors des gobelins en anime c’est toi qui décides de ton métier d’après en fait… c’est tellement haut niveau !

Quels sont les métiers qui consistent en créer le jeu-vidéo à sa source ? Nom, personnages, scénario, concept, gameplay… (rien d’informatique, en soi, juste le projet)

<Emmanuel Forsans> les métiers de l’infographie, les métiers du son également et les métiers d’encadrement tels que chef de projet

Est-ce important d’avoir un diplôme reconnu par l’Etat dans le monde du jeu vidéo ?

<Emmanuel Forsans> Non mais qu’un diplôme soit reconnu par l’état est un plus. Dans le jeu vidéo ce qui est important c’est le book du candidat. Ce critère de reconnaissance par l’état permet de choisir une école Si on veut bouger à l’étranger par exemple.
Est-ce qu’il y a beaucoup d’entreprises de jeu vidéo qui recrutent en France ?

<Emmanuel Forsans> Oui, il y en a beaucoup. Il faut aller sur le site de l’AFJV. Aujourd’hui on a 170 annonces.
<Anne Boisseleau> On développe beaucoup les serious game avec ludo éduc.
La question que je me pose c’est: y a t il des opportunités de carrières dans le « jeu video » ou bien est ce « bouché »?

<Emmanuel Forsans> Bien sûr qu’il y a des opportunités de carrières on en a pas parlé mais il y a aussi tous les métiers du marketing Par exemple Blizzard france c’est aujourd’hui 600 personnes mais ils ne produisent rien ce sont des CM, des chargés de relations clients… Il y a bcp de gens qui veulent travailler dans le secteur et c’est vrai qu’il n’y a que peu d’élu. Mais comme d’autres secteurs comme la télévision, le cinéma…

Quel est le rôle de l’agence Française pour le jeu video? Quels sont ses objectifs ?

<Emmanuel Forsans> On cherche à fournir des outils structurant aux professionnels du secteur. On a donc mis en place des annuaires des sociétés et des services pour faciliter l’emploi. Petite anecdote, la motion capture est apparu en France tardivement car les sociétés françaises ne trouvaient pas de marchés
<Julie Ressot> et sur la partie formation, l’info est très large et utile.. tous les jeunes peuvent aller sur le site de l’AFJV pour avoir de l’info
<Emmanuel Forsans> En effet, les sociétés françaises partaient en angleterre faire leur motion capture ne connaissant pas les sociétés françaises du secteur. On regroupe l’information au sens large autour du jeu vidéo.
<Anne Boisseleau> chez france tv, ça bouge beaucoup. Les patrons connaissent le web. On cotoie toujours des gens qui n’y connaissent pas grand chose mais on y arruive
<Julie Ressot>Le plus compliqué est pour les boites en dehors du secteur qui cherchent à investir ces nouveaux outils se retrouvent décalés avec la rapidité d’internet Les institutions ne travaillent pas sur le même rythme, les administrations travaillent plus lentement et C’est une culture a installer aussi dans les organisations. L architecture de l’information est difficile à mettre en place par exemple.
<Anne Boisseleau> c’est souvent plus facile effectivement de travailler avec des gens qui connaissent… et il y en a qui ont fait des sites avec des agences qui n’existent plus… c’est assez problématique
<Emmanuel Forsans> Le jeu vidéo est venu assez tard au média web et l’a vécu au début comme un ennemi Aujourd’hui les choses ont changé, au début des années 2000 par exemple Les boites de jeux vidéo n’avaient pas de bons sites web Les médias ont une culture du contenu alors que les autres sociétés moins.

Les compétences « numériques » ne sont elles pas amenées a avoir moins de poids vu que tout le monde sait se servir d’un PC maintenant ?

<Emmanuel Forsans> hier tu connaissais le html, ça allait. maintenant c’est un peu plus complexe. on a besoin de plus de gens, de techniciens car la techno a évolué. L’ordinateur est de plus en plus complexe on aura toujours besoin de techniciens à la page le niveau évolue et les techniciens aussi… On a dépassé le côté tape à l’oeil, aujourd’hui on est dans la qualité du contenu On ne sait pas vraiment.
<Anne Boisseleau> Les spécialistes restent, avec l’arrivé des éditeurs de blog on a cru que les sites allaient disparaitre et pas du tout.

Pensez vous que les jeux sur smartphones nuit à l’industrie du jeu vidéo, ou qu’ils permettent de l’enrichir ?

<Emmanuel Forsans> Mon avis perso est que ça a permis la création de nombreuses sociétés car les coûts de productions sont bcp moins important. On verra aussi bcp d’entreprises mourir dans cette bataille concurrentielle mais ça a permis aux gens de créer des sociétés dans un secteur qui était un peu verrouillé. Au niveau du gameplay, c’est aussi un retour aux sources

Comment pouvez vous avoir une prospective de l’emploi dans les années à venir dans un milieu qui évolue si vite ?

<Emmanuel Forsans> On en a pas. On essaye d’apporter des éléments de réponse mais toutes nos réponses poussent vers des voies plus générales Il ne faut pas s’enfermer dans une spécialisation pour être armé face au marché du travail.
En parlant de France TV, pourquoi ne pas plus développer le jeu vidéo ? Il a récemment été reconnu comme un art, et tout ce dont on entend parler pratiquement, c’est de la violence soit-disant causée par les JV…

<Anne Boisseleau> On a bien compris l’intérêt du jeux vidéo dans son aspect éducatif

Le mot de la fin ?

<Julie Ressot> En résumé, il n’y a pas de parcours linéaire, le parcours n’est pas le seul tenant… on fait attention car 1 personne sur 5 qui veut travailler dans le JV veut être graphiste… élargissez vos horizons, comprenez votre monde et ne vous enfermez pas dans une idée fixe comme ça… certains métiers recherchent beaucoup de monde par exemple la maintenance industrielle
<Emmanuel Forsans> Je suis tout à fait d’accord avec Julie. Il faut savoir pourquoi on choisit le jeu vidéo la mauvaise raison est : « j’aime jouer » la bonne raison : « j’aime créer » Je conseille aussi de faire le maximum d’étude afin d’avoir aussi une culture générale importante. Aujourd’hui, le jeu vidéo demande une culture générale importante et une curiosité Il faut savoir se renouveler et s’adapter.
<Anne Boisseleau> Je suis d’accord avec mes camarades… Il ne fait pas avoir peur de se renouveller et de regarder aiutour de soi… rien n’est acquis… surtout pas dans une carrière qui évolue énormément…

Mon mot de la fin ? Par rapport à ce qu’a dit Julie Ressot, je répondrai à sa question « Faut-il faire de sa passion un métier ? » par un oui. Je pense que quelqu’un de réellement passionné et motivé peut réussir là dedans. Le reste a déjà été dit par les autres. Si vous voulez plus de renseignements sur les métiers ou les petites news des jeux vidéos en France, il y a l’Onisep et l’AFJV !

Publicités
Cet article a été publié dans Cinéma. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s